1- Evolution du tarif de l’électricité

Si l’augmentation des taxes a été appliquée aux fournisseurs d’énergie depuis 2006, il a été également stipulé qu’ils ont toute latitude de fixer librement leur prix du coût hors taxes du kWh de l’électricité. Les statistiques ont toutefois démontré que le prix de l’électricité a reconnu une évolution croissante et continue.

Toutefois, les fournisseurs d’électricité existants depuis l’ouverture du marché de l’énergie en 2007 ont adopté une politique permettant de maitriser la hausse du prix en offrant aux utilisateurs la possibilité d’opter pour une offre de fourniture d’électricité moins chère.

La fixation du prix de l’électricité durant l’année

Le tarif réglementé de l’électricité fixé par la Commission de Régulation de l’Energie demeure la principale référence pour le prix de l’électricité. La méthode de facturation de l’électricité prend initialement en compte le coût de l’énergie se basant sur l’accès à l’électricité nucléaire qui représente 70% du coût et du prix du marché en gros détenant les 30% restants.

Par ailleurs, il faudra y mentionner le coût du développement et de la maintenance des réseaux électriques. Le complément à la fourniture d’électricité, pour couvrir les grandes consommations de pointe n’est pas à négliger. Finalement, les taxes et contributions sur l’électricité entrent également en compte.

L’évolution des prix de l’électricité de chaque période

Depuis le début de l’année 2016, le prix de l’électricité a connu une augmentation de 2%. Comme le prix du KWh hors taxe n’a pas changé, on peut déduire que cette augmentation relève d’une augmentation des taxes appliquées pour la contribution aux services publics.

Pour information, les diverses taxes et contributions constituent environ les 38% de la facture d’électricité en se basant sur le tarif 2016. Les coûts relatifs à la Contribution au Service Public de l’Electricité ou CSPE augmentent sensiblement. Les taxes relatives aux dépenses énergétiques sont calculées en fonction de cette contribution. Cette taxe spécifique ne cesse pas d’augmenter au fil des années. Elles sont destinées à couvrir les frais d’EDF sans y parvenir totalement.

Nouvelle augmentation de la CSPE pour cette année

En fait, cette contribution couvre le financement en partie des dépenses énergétiques du Médiateur de l’Energie estimé en tarif de première nécessité. Les surcoûts liés à la répartition tarifaire pour garantir le maintien du prix égal en métropole et le financement des énergies vertes entrent également en ligne de calcul.

La CSPE a augmenté de 3€/ MWh au 1er janvier 2016, soit au même rythme et sans changement qu’en 2013, 2014 et 2015. Elle a remplacé le Fonds du service public de l’électricité (FSPPE) en 2002. Entre 2002 et 2016, la CSPE a augmenté de 650 % en passant de 3€/ MWh à 22,5€/ MWh !

En 2016, la CSPE représente ainsi 17% environ du prix final de l’électricité fourni.

Le coût de la CSPE n’a guère évolué depuis 2013 avec une augmentation annuelle de 3 euro par MWh en2016. Si on considère que la CSPE a pris le relai du Fonds du Service Public de l’Electricité, en 2002, on peut conclure qu’une augmentation de 650% a été porté jusqu’en 2016, en passant de 3 euros jusqu’à 22,5 Euros par MWh.

Baisse de 0,5% du prix de l’électricité en août 2016 pour les particuliers

Exceptionnellement les tarifs réglementés de vente de l’électricité ont baissé au début du mois d’août 2016. Depuis 2000, c’est la première baisse du coût de l’électricité enregistrée.

De ce fait, on assiste en conséquence à 0.5% de baisse de prix pour les particuliers sur les tarifs bleus appliqués. Pour les professionnels qui disposent d’une puissance égale ou inférieure à 36 KVA, le taux de la baisse constatée est de 1.5%.

La baisse spectaculaire des prix de l’électricité sur les marchés de gros joue un rôle important les raisons de ce changement tarifaire. Effectivement par rapport à 2015, on a constaté une baisse entre 20 et 30% de ces prix. Ce cas a été provoqué par le développement de l’énergie verte et la stagnation de la demande d’énergie. Il est important de noter que les tarifs réglementés sont fixés suivant l’empilement des coûts.

Plus clairement, on peut confirmer que pour ce principe de calcul, les coûts de l’énergie sont additionnés au coût de l’acheminement de l’électricité ainsi que le coût de la commercialisation. Par conséquent, la chute des prix de l’électricité sur les marchés de gros a occasionné le recul des tarifs des consommateurs.

Il faudrait également noter que cette baisse de prix est répartie différemment suivant l’option et la puissance souscrite par chaque client. Un écart de prix est par conséquent constaté entre les clients particuliers et suivant la puissance souscrite. Une hausse de 4% est notifiée pour les compteurs de 3KVA, tandis que les compteurs de 6 KVA enregistrent une baisse de 3.5%. Une baisse évaluée à 2.6% est calculée pour les compteurs de 9kVA et plus.

Pour les options heures pleines / heures creuses, une convergence du prix du kWh entre les deux plages tarifaires est constatée. En heures pleines, le coût de l’électricité enregistre une baisse de 4.6% tandis qu’en heures creuses, il faudra compter une hausse de 10.4%, non négligeable.

Toutes les offres proposant des prix indexés sur les tarifs réglementés, répercuteront directement cette baisse pour les clients et futur clients. Seuls les consommateurs ayant souscrit une offre à prix fixe ne pourront en bénéficier.

Les possibles négociations pour les concurrents

Avec la concurrence entre les fournisseurs d’énergie, les consommateurs peuvent toujours négocier pour le tarif la moins chère et soutirer des économies sur l’électricité. La concurrence est rude sur le marché de l’électricité. Pour arriver à des coûts amoindris, les concurrents fonctionnent avec des simples structures non onéreuses. En conséquence, ils sont aptes à proposer un prix concurrentiel moins élevé que le tarif bleu existant.

Si les différents fournisseurs d’électricité ne disposent d’aucune marge de manœuvre sur les taxes et contributions sur l’énergie, ils ont toute latitude de fixer leur prix HT. Dans certains cas, les autres n proposent des coûts indexés par rapport au tarif bleu et garantissent une remise immédiate sur la facture correspondante.

Vos dernières recherches sur 1- Evolution du tarif de l’électricité : montage prise de courant Enghien-Les-Bains, electricien auto lyon, distribution électricité 94190, schema electrique maison, artisan electricien Bois-Colombes 92270, electricien devis gratuit, tableau electrique Marly-La-Ville 95, électricité, schema éléctrique Rosny-Sous-Bois , tous travaux batiment, photo électricité 91320, terme électricité, tarif electricien prise Persan 95340, électricien bâtiment, devis electricite batiment Lardy 91, electricien de maintenance des systèmes automatisés